3 révélations que j’ai eues en camping et qui ont changé ma vie

Pour moi le camping est synonyme de lâcher prise, de revenir aux sources et de se recentrer pour bien repartir l’année par la suite. Cette année, je dois t’avouer que ça n’a pas été différent, sauf que j’ai pris conscience de beaucoup de choses en étant loin de la civilisation, loin de ma maison et loin de la routine. Avec le développement perso que j’ai fait dans les dernières années, on dirait que je ne peux pas vivre plus de deux jours sans avoir des prises de conscience sur moi, ma vie ou tout autre sujet. Pis en camping, ben coudonc je pouvais même pas mettre la switch à off tellement que les idées poppaient dans ma tête. Pis c’est ça dont j’ai envie de te parler aujourd’hui : 3 révélations que j’ai eues en camping et qui ont changé ma vie et affiné ma grande vision.

Commence par améliorer ta confiance en toi, pis ton estime suivra

Pendant qu’on préparait un souper sur le poêle de camping, Raph et moi on discutait de tout pis de rien. Pis là sans trop savoir comment ce sujet est arrivé sur la table, on s’est mis à parler de confiance et d’estime de soi. Quelle était en fait la vraie différence. Oui je sais, c’est assez drôle de parler de ça avec son chum, mais il est rendu habitué t’inquiète 😉 Des fois en plein souper je dois m’excuser et aller m’enregistrer raconter la prise de conscience que je viens d’avoir pour m’en souvenir. Oui, je suis rendue là pis ça me fait tripper ben raide.

Donc pour en revenir au titre de ce paragraphe, j’ai réalisé que pour quelqu’un qui cherche à améliorer sa confiance en soi, qui est au fond notre estime personnelle, ben le meilleur moyen de commencer, c’est en améliorant sa confiance, et non directement son estime. Laisse-moi t’expliquer la différence entre les deux.

La confiance en soi : C’est ta confiance que t’as en tes capacités et en ton potentiel. C’est en augmentant ta confiance en tes capacités (confiance en soi) que tu augmenteras ta valeur (estime de soi) car tu te verras accomplir de plus en plus de choses et développer tes capacités à réaliser tes projets et tes rêves. C’est pour ça qu’on parle tant de sortir de notre zone de confort pour évoluer et toujours se challenger. Parce que c’est comme ça que tu développes une certaine confiance en toi, qui te fait ensuite élever ton estime de toi. Tes capacités évoluent, et donc ta valeur aussi. Plus tu as confiance en tes capacités, plus tu apprendras à reconnaître ta propre valeur et te sentir mieux avec toi-même. Tu te vois aller, tu te vois réussir, t’élever et améliorer tes capacités et là tu commences à réaliser à quel point tu es forte, et tu as de la valeur.

Estime de soi : Ici on parle concrètement de ta valeur personnelle. De la valeur que toi tu t’accordes à toi-même, selon ton regard et tes standards. Comment tu t’évalues au quotidien dans la société, dans ta vie perso, professionnelle, bref comment tu te vois toi dans ta vie. Quand on a une mauvaise estime de soi, c’est qu’on a une valeur de nous qui est négative, qui n’est pas élévatrice et donc qui nous nuit. C’est plus souvent l’estime qui est en cause quand on dit manquer de confiance en soi.

Donc pour résumer le tout, c’est en améliorant tes capacités personnelles que tu amélioreras ton estime personnelle, en améliorant ta confiance en toi, tu améliores ton estime de toi.

steph sur une roche

Prendre le temps de vivre, c’est tellement bon

En camping, on va se le dire, t’es assez limité en électroménagers et électroniques. Tu t’arranges avec ce que t’as pis tu vis différemment. On avait un percolateur pour préparer notre café, une poêle, pi une bouilloire pour réchauffer l’eau pour la vaisselle. C’est drôle à dire, mais c’est en prenant le temps de préparer mon café dans le perco, d’attendre que l’eau bouille, d’attendre le 7 minutes pour que le café infuse pis attendre quelques minutes encore avant de pouvoir le boire sans me brûler la langue que j’ai réalisé comment prendre son temps pour réaliser une tâche simple peut être bénéfique.

Toutes ces minutes m’ont fait réfléchir à l’importance de revenir aux sources, de prendre le temps de faire les choses qui sont devenues automatiques dans notre vie. Genre faire du café. Prendre le temps et ressentir le plaisir de faire son café sur un rond de poêle. Ressentir une certaine excitation à revenir à tant de simplicité qui pourtant n’est pas chose habituelle du quotidien. Ça revient pas mal à vivre dans le moment présent pis accueillir la simplicité dans sa vie.

Depuis qu’on est revenu de camping, je fais encore mon café au percolateur sur mon rond de poêle, je trouve ça encore mieux que d’utilise ma cafetière électrique. Je te dis pas de jeter ta cafetière par la fenêtre pis d’allumer ton feu avec des roches, mais juste des fois, quand t’en as envie, de relaxer, de ralentir pis de profiter des choses simples de la vie. Que ce soit de réfléchir tranquillement pendant que tu bois ton café le matin (préparé au perco ;)), d’apprécier justement tous ces outils de maison qui nous laissent le temps de vaquer à nos autres occupations, de passer une soirée à la chandelle à jouer à des jeux de tables.

Tser, revenir à du simple, pis du doux pis du plaisir.

steph qui regarde la baie

Réduire ses besoins, ça aussi c’est la liberté

Des fois on pense que plus on a, mieux on sera. Tser j’aurai plus d’argent pour m’acheter plus d’objets décos, j’aurai plus de vêtements pour avoir plus de choix, j’aurai plus, plus plus. J’étais comme ça aussi avant, je voulais TOUJOURS PLUS.

Jusqu’à ce que je tombe sur un style de vie qu’on appelle le minimalisme. Tu as sûrement déjà entendu parler de ça? C’est tout simplement de vivre plus simplement, de réduire ses besoins et de ne plus consommer inutilement. De revenir à la base encore une fois. On sent le thème de l’article ici hein?! 😛

Bref, on était là Raph et moi dans notre tente prêt-à-camper (un gros luxe pour nous qui avait l’habitude de camper par terre dans une tente pour 2) avec une simple coutellerie pour 4, 4 assiettes, 4 verres, le minimum pour cuisiner, un perco pis une bouilloire. Pis la vie était dont douce. Je sais je sais, on était en vacances fek on avait du temps. MAIS, ça m’a fait réalisé qu’avec le strict minimum pour bien vivre, ben je pouvais être tellement heureuse, pis surtout, que je pouvais mettre mon argent ailleurs. La simplicité amène la liberté, c’est exactement ça que j’ai réalisé.

Les expériences, les aventures et les découvertes, ÇA c’est la liberté! Pis le bonheur! Avec si peu, je ne me suis jamais sentie aussi VIVANTE! J’avais une tente, une coûtellerie pour 4 ben ordinaire, mais maudine que j’étais bien. À partir à la conquête de falaises à escalader, de sentiers à marcher, de vues à admirer, de paysages à découvrir. Je me sentais en vie, tout simplement. Pas à cause de ce que j’avais, mais plutôt grâce à tout ce que je vivais.

Ça m’a complètement transformée, c’est là que j’ai réalisé tout le pourquoi derrière le mouvement minimaliste et Simple Living. Pour vivre des moments comme ça, je serais prête 1 million de fois à me passer de mes 15 assiettes fancy, pis de ma machine à café high-tech (vive le percolateur!) pis de mes 40 chandails qui servent une fois par année parce que je remets toujours les mêmes de toute façon.

La liberté de vivre des moments de qualité. Voilà la leçon principale que j’ai apprise pendant ce séjour en nature de 3 jours.

3 jours, c’est assez pour réaliser des choses qui peuvent changer une vie.

Pis c’est ce qui est arrivé.

Et le meilleur dans tout ça, c’est que ça nous a amené à mijoter un nouveau projet Raph et moi

Un BIG projet, genre un changement de 360 degrés. Épeurant, mais excitant à la fois…

Je t’en reparle dans un prochain article 😉

Vous aimeriez aussi

Laissez-nous un commentaire!

Abonne-toi à notre infolettre!

Et reçois nos deux outils pour t’aider à bien planifier tes repas végé!