Il était une fois… Astride le cochon
Il était une fois un jeune couple d’amoureux avec un désir profond d’adopter un micro cochon pour embellir ses journées et gratter des bedaines. C’est moi (Steph) qui avait au départ connu l’existence des minis cochons et la possibilité d’en adopter un. C’était il y a plusieurs années au Salon des Animaux de Montréal, je devais avoir tout près de 20 ans et dès que j’ai su que c’était possible, c’était fait, mon rêve était né, JE VOULAIS UN MICRO COCHON. Après plusieurs mois de vidéos, d’informations et de tétage à mon cher partenaire de vie, nous sommes allés cherché Astride à plus de 5 heures de route dans une tempête du mois de janvier 2017. Oui, on était BEN motivés. Elle était tellement petite, elle rentrait au complet dans mes deux mains, et nous regardait un peu inquiète avec ses grands yeux. Je capote encore à voir des photos d’elle à seulement quelques semaines de vie. Aujourd’hui, elle est pas mal plus de la taille d’un moyen chien, mais tout aussi attachante (ça dépend des heures!) et magnifique. Oui, je trouve mon cochon VRAIMENT beau. Des fois, j’ai même des rages d’amour pour elle et je ne peux faire autrement que de lui sauter dessus et la gratter. Le pire là-dedans, c’est qu’on était même pas encore végé dans ce temps-là et j’avoue que ça créait une sorte de dissonance cognitive dans ma tête, ça commençait à m’ouvrir les yeux je pense, mais je n’y accordais pas trop d’attention. En fait, c’est grâce à Astride que j’ai sauté le pas vers le végétarisme en 2018. Pour l’instant, voici une description assez originale et exhaustive de Madame la cochonne, Astride.

Astride est…

Curieuse… Dès qu’elle entend un bruit provenant de la cuisine, elle accourt (oui, un cochon ça peut courir, même très vite!) et vient nous supplier du regard au cas où on l’aurait pas oubliée en ouvrant son armoire à manger. Fouineuse… Elle doit faire le tour de la maison avec son grouin à la recherche de petites graines de nourritures qui traîneraient par hasard… Au moins trois fois par jour. Adorable… Bedon plein, chaleur et attention données, oh làlà, le cœur de notre cochonne favorite est comblé et elle vient nous en remercier en nous donnant des bisous. Oui, oui, un cochon peut donner des bisous! Chialeuse... Oui, on doit l’avouer, Astride est une méga chialeuse, dès qu’elle n’obtient pas ce qu’elle veut, elle nous le fait savoir assez vite merci! Sensible… Il ne faut pas trop froisser notre belle Astride car elle est très sensible, elle démontre facilement ses émotions et nous les fait comprendre très clairement. Attachante… Malgré certains traits de caractère forts, Astride reste doucet et unique en son genre, on ne pourrait plus imaginer notre vie sans sa face de grouin trop mignonne! Bruyante… J’avais pas le choix de mettre cette caractéristique-là, on ne peut plus connaître le silence quand on a adopté un cochon, c’est fini, car dès que madame est debout, on peut savoir où elle se trouve, et ce à chaque minute de la journée! astride le cochon et un verre de limonade

Astride aime…

LA BOUFFE! Oui, on a pas le choix, on doit l’écrire en majuscules pour que vous ressentiez l’intensité de cette amour de cochon pour la nourriture. On comprend bien d’où provient l’expression être cochon, genre gourmand, c’est clair, net et précis quand tu as un cochon dans ta vie. LA CHALEUR, celle-là aussi, il faut l’écrire en gros, parce qu’aimer la chaleur au point de se brûler la couenne plusieurs fois sur un calorifère… Ça veut tout dire! Les tapis, vous voyez, des sabots et de la céramique, ça ne donne pas un bon résultat pour un cochon rond à petites pattes, alors dès qu’elle a la chance de se faciliter la vie, elle monopolise un de nos nombreux tapis. C’est comme si elle jouait constamment au jeu des bateaux pirates qu’on jouait au primaire (de kessé?) Fouiner, Cochon = Grouin = Fouineuse de naissance, oui, un cochon, ça doit fouiner avec son nez, c’est naturel et même nécessaire, alors on aime bien lui lancer quelques grains de riz et de céréales dans un tapis pour la gâter et lui faire passer le temps (et être rassurés de ce qu’elle fait pendant ce temps par la même occasion)… Le soleil, wow, ça nous impressionne à chaque début de printemps, dès que le soleil recommence à se faire sentir, madame trippe et sort même sur le balcon, trouve le spot de soleil et reste là, debout, dans le spotlight du soleil. (Elle le suit lorsqu’il se déplace, c’est trop comique à regarder!) L’huile essentielle de Lavande : Oh my god, quelle découverte ce fut cette huile-là! Ça agit comme de l’herbe à chat, mais à cochon! Elle se frotte, se dandine et devient carrément F-O-L-L-E, c’est la meilleure découverte à date! Les gratouilles sur la bedaine : Wow, ça après la bouffe et la chaleur, ça doit être ce qu’elle PRÉFÈRE, dès qu’elle sent nos doigts sur sa bedaine, elle se laisse aller et devient molle et vulnérable comme si plus rien ne comptait à part se faire gratter. La routine, oh boy que yen a une de pas contente quand on lui change sa routine! Oui, les cochons sont des animaux de routine, alors la fin de semaine quand on passe la journée à la maison à popoter dans la cuisine, madame est toute déroutée de ce qu’elle vit. Disons qu’elle est contente lorsqu’on retourne travailler le lundi et qu’elle retrouve la chaleur et la tranquillité de son nid douillet. Astride le cochon dans les feuilles

On aime Astride pour…

Son uniqueness, elle est tout simplement unique et irremplaçable, on la comprend, on la cajole, on la réconforte, on la gratouille, on l’aime dans son ensemble <3 Sa facilité, non, pas à vivre, mais bien à se faire grattouiller la bedaine de nos mains baladeuses! Oui, on la frotte juste un tit peu sur la bedaine et le tour est joué, madame s’effoire à terre et s’offre à nous, facile de même. C’est toujours assez impressionnant, même après 2 ans… Son grouin rose, quand elle cherche ce qu’on mange ou vient voir nos mains, elle a cette manie de seulement relever la tête et élever son grouin tout rose vers nous, c’est trop chou, c’est aussi habituellement là qu’on sort notre cellulaire pour la prendre en photo! Sa façon de nous dire bonne nuit, oui, elle nous communique son amour quand on la borde le soir (oui, on doit border notre cochon tous les soirs) en ouvrant la gueule et en faisant un ptit bruit que maintenant on reconnaît (et qu’on attend avec hâte!) Ses yeux, sérieux, les yeux d’un cochon c’est complètement autre chose que ceux d’un chien, ou d’un chat, c’est beaucoup plus ressemblant aux yeux d’un être humain et on peut donc y lire toutes ces émotions, toutes ces peurs et ses tristesses. C’est vraiment impressionnant de regarder dans les yeux d’un petit cochon (oui, par terre, à quatre pattes), on dirait qu’elle nous comprend, qu’elle peut nous communiquer ses sentiments seulement par son regard… Assez capoté merci! Son imprévisibilité, OMG qu’elle peut nous surprendre à ses heures. On s’entend, un cochon c’est assez routinier, mais des fois elle a des bulles et elle part à courir et à japper (oui, elle jappe, c’est incroyable à écrire, alors imaginez-vous le vivre!) Ça arrive souvent plus l’été quand elle est dehors dans son enclos et qu’elle a de la « grip »pour bien courir et de l’espace. On mettra un vidéo pour être certain que vous nous croyiez sur paroles! Sa vulnérabilité face à la vie, oh oui, mettons qu’on a remarqué assez vite merci qu’un cochon, ben disons que c’est fait pour être une proie… Elle est instable sur ses pattes, ne voit pas très bien, n’a pas une tonne de poil pour se protéger du froid, bref, elle est assez à la merci des autres. Alors on aime beaucoup qu’elle ait besoin de nous et de notre attention pour pouvoir bien vivre et ce, dans le confort de notre chez nous <3 Astride le cochon couché dans un lit

En bref…

On aime Astride pour son entièreté, pour ce qu’elle nous fait vivre à tous les jours, pour la réaction des gens lorsqu’on leur parle de notre cochon domestique, pour la réaction des gens quand ils la rencontrent en personne (cochon). Bref pour tout ce qu’elle a amené de positif (et parfois négatif, genre manger mes chandails…) dans notre vie. Une chance, car vous savez, un cochon miniature, ça vit en moyenne de 15 à 20 ans!
Bonne Bouchée de vie!

Vous aimeriez aussi

Laissez-nous un commentaire!

Tu aimes ce qu'on fait?
Abonne-toi à notre infolettre!

Reçois gratuitement 2 outils pour t’aider avec la planification des repas et les nouvelles recettes mensuelles.

Il y a même des photos d’Astride 🐷